Titanic , l’exposition: au coeur du naufrage

Samedi soir , j’ai pu embarquer à La Porte de Versailles sur l’emblématique paquebot Titanic. Si tout le monde connaît l’histoire tragique, à travers notamment le très beau film avec Léonardo Dicaprio, je suis sûre que certains d’entre vous ne savent pas en réalité tout ce qui s’est passé. Pour ma part, je connaissais les grandes lignes du naufrage mais je ne m’étais jamais penchée vraiment sur la question. Cette exposition m’a plongée au coeur du drame. Dès votre arrivée , vous êtes un passager qui embarque en 1912. 
Toute confiante de traverser l’Atlantique sur un bateau dit  » insubmersible », j’ai reçu mon boarding pass. 
Je m’appelle Antoni Yazbeck, ( Selini Alexander) , j’ai 15 ans et je suis en 3ème classe sur le bateau. 
On me rappelle dès le début que ce navire fait presque la taille de la Tour Eiffel et qu’un peu plus de 2200 passagers ont embarqué. On y trouve des gens de la haute société qui ont payé cher leur billet pour être en première classe. 
Moi , Antoni je ne suis qu’en 3 ème classe avec mon mari , marchand de chaussures.Je me rends en Pennsylvanie avec lui.
Le Capitaine Smith est très apprécié des passagers. Il avait prévu de prendre sa retraite mais sous la pression de la White Star Line, il décide que le Titanic sera sa dernière traversée.
Ce soir du 14 avril 1912, les passagers avaient décider pour remercier le commandant d’organiser une fête en son honneur. Nous étions tous vêtus de robes de soirée et de tenues de gala.
Selon nos classes , le menu du dîner était différent. Vers 21H30, l’équipage reçoit une première alerte notifiant d’un danger imminent, de nombreux icebergs dans la zone.
22H30 passé , un bruit sourd retentit , le paquebot heurte un éperon sous-marin qui ouvre plusieurs brèches sur une longueur de 91mètres , ouvrant 5 compartiments étanches à l’avant du bateau. 
La certitude mathématique : le Titanic est condamné.
Nous, les passagers , sommes en train de profiter de nos festivités. Nous entendons le retentissement d’une cloche nous alertant d’un danger. 
Nous ne nous inquiètons pas car on sait que le bateau est insubmersible.
Mais pour certains,commence alors l’effroyable course à la survie.
« Les femmes et les enfants d’abord » crie un membre de l’équipage.
Certains enfants sont arrachés de leur mère pour être mis dans des canots. Certains d’entre eux ne retrouveront jamais leurs parents. 
Plusieurs canots ne sont remplis qu’à moitié. Par restriction , le navire contenait 20 canots de sauvetage sur les 32 nécessaires pour sauver tout le monde.
Le paquebot commence à se disloquer en plusieurs parties, s’enfonce progressivement par l’avant. Puis les chaufferies explosent et coupent le bateau en deux. Les lumières s’éteignent, tout est dans le noir dans un froid glacial près de Terre Neuve.Seules les étoiles éclairent la nuit.
Beaucoup de personnes meurent de froid étant donné leurs tenues de soirée. Pour calmer les pleurs des enfants, une femme sort une petite boîte à musique qui les intrigue.
Le bateau coule, les ustensiles, les objets personnels aussi. Sac , peigne, pièce , rasoir tombent sur le sable dans les abysses.
Suis-je une rescapée à ce naufrage? Je ne l’apprend qu’à la fin. Je me cherche sur les listes qui recensent les rescapés et les disparus selon les classes du bateau.
J’apprends que je suis une disparue, je n’ai pas survécu.
La plupart sont morts d’hypothermie.
En 1987 , la première expédition auprès de l’épave fut suivie de 7 autres et ont permis de perpétuer la mémoire du Titanic. En regardant les vidéos 3D de l’expo, on peut voir que les micro-organismes détruisent progressivement le paquebot.
Cette exposition est riche en informations et en souvenirs. Elle propose un parcours très pédagogique et intéressant, comme si on n’avait réellement vécu ce naufrage. 
Elle montre aussi l’importance des recherches pour garder en mémoire ce qui s’est passé.D’autant plus étonnant que la plupart des objets exposés sont intactes malgré les années passées dans l’eau salée.
Si j’ai un conseil à vous donner , l’expo est encore là jusqu’au 29 septembre , courrez-y , vous n’en serez qu’enrichi.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *