Epilation à lumière pulsée : mes conseils & mon bilan après 3 mois

Pensant que c’était un sujet trop intime entouré d’un complexe très personnel, je n’ai jamais abordé le sujet des poils ici. Peut-être comme moi, la génétique vous a doté d’une forte pilosité qui chagrine votre quotidien.

Je ne l’ai jamais fait, mais j’aurais dû compter le nombre d’heures passé dans la salle de bain à m’épiler, me raser pour retrouver ma peau de bébé. Autant vous dire que le sujet des poils m’hérissent au plus haut point! Il a commencé très tôt car je faisais de la danse classique depuis l’âge de 6 ans et voir des poils sous le collant, ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour !

Je vous laisse donc imaginer le stade de l’adolescence … une réelle indécence pileuse …

Puis vient le moment de l’âge adulte où ma bataille contre les poils a pris un tout nouveau tournant !

Depuis quelques mois, maintenant, j’ai troqué mon rasoir, ma crème épilatoire, ma cire et mes autres engins de torture pour une technique beaucoup plus efficace et radicale ! Peut-être une lueur au bout du tunnel ?

Si auparavant, c’était une contrainte quotidienne, dorénavant je ne me préoccupe de mes poils que tous les 15 jours ( idée inconcevable encore il y a quelques mois) .

Comment ? Pourquoi ?

Je me suis tout simplement lancée dans l’épilation à lumière pulsée.

Epilation à lumière pulsée : mes conseils & mon bilan après 3 mois

Le concept de l’ épilation à lumière pulsée

Alors, j’ai tout entendu sur ce sujet, qui reste encore méconnu du grand public.

Est-ce dangereux, est-ce vraiment efficace, est-ce douloureux? Quel résultat ?

Partant du principe:

 J’ai mon réel avis personnel qu’à partir du moment où je l’ai expérimenté.

Je me suis donc lancée dans cette nouvelle technique d’épilation.

Initialement , elle se pratique en institut et se base sur une épilation à lumière. Fort de son succès, nous pouvons dorénavant la pratiquer chez nous sans problème.

Pour ma part, j’utilise actuellement l’appareil ES-WH80 épilation à lumière pulsée de Panasonic depuis 3 mois.

Son fonctionnement est simple:

  • Pour commencer, j’allume l’appareil et je sélectionne le niveau de puissance.

Conseil :Pour la première utilisation, je vous conseille vivement de choisir le niveau de puissance 1 pour tester la réactivité de votre peau. Au bout de 2 jours,si la peau n’est pas abîmée, vous pouvez traiter toute la zone. Faîtes cette étape à chaque changement de niveau de puissance.

  • Une fois que l’appareil émet un bip , j’appuie sur la tête perpendiculairement à la peau. La lumière émise ( par flash) se convertit en chaleur, cible le poil et détruit le bulbe du poil sans abîmer la peau.

Conseil :Parfois, après un flash de lumière, vous pouvez sentir une sensation de chaleur ou de « brûlé » , c’est tout simplement le flash qui émet de la chaleur sur les poils. C’est normal.

Personnellement, j’ai commencé par traiter les jambes et je compte bien faire les aisselles avant les grandes vacances d’été. Mais vous pouvez également traiter les bras et la ligne du maillot. N’hésitez pas à me dire ce que vous aimeriez traiter en commentaires.

La fréquence de traitement

Concernant la fréquence du traitement, je ne vous ai pas menti. Panasonic recommande :

Jambes/bras :

  • utiliser une fois toutes les 2 semaines pendant les deux premiers mois
  • utiliser une fois toutes les 4 semaines à partir du 3ème mois

Aisselles / lignes du maillot :

  • utiliser une fois par semaine pendant les 2 premiers mois
  • utiliser une fois toutes les 2 semaines à partir du 3ème mois

La marque préconise environ 10 minutes par session pour les deux jambes mais personnellement je mettais 15 minutes pour une demi-jambe. Bien évidemment, cela varie en fonction de la zone à traiter et de la repousse du poil. Après plusieurs séances d’épilation à lumière pulsée , je mets beaucoup moins de temps car je ne traite plus que les poils récalcitrants.

épilation à lumière pulsée Panasonic : mes conseils & mon bilan après 3 mois

Quels types de poils ?

Ce titre peut vous paraitre stupide mais il ne l’est pas du tout car la couleur de votre poil et de votre peau va jouer fortement sur l’épilation ! Il faut une compatibilité pour que la technique fonctionne. Voici un tableau récapitulatif pour savoir si vous pouvez utiliser l’appareil à lumière pulsée.Vous l’aurez compris, il s’adresse davantage au poil brun/noir.

Epilation à lumière pulsée : mes conseils & mon bilan après 3 mois

De plus, notre peau a du vécu et on doit le prendre compte .

Conseil: N’utilisez pas sur les grains de beauté, ni sur les cicatrices, ni sur les blessures,ni sur les tatouages. On ne traite que les zones sans imperfection avec une peau lisse et propre.

Douloureux ? Dangereux ?

Cela fait 3 mois que je l’utilise et je n’ai jamais ressenti de douleurs. Si vous suivez les conseils que je vous ai donnés plus haut, vous n’aurez aucun problème. Ma peau va très bien, je n’ai jamais eu de croûte, d’irritation ou de rougeur.

Le résultat ?

Si avant, je ressemblais au yéti des cavernes et j’hibernais avec mon poil soyeux, dorénavant j’ai presque retrouvé ma peau de bébé. Je n’ai pas encore fini le traitement mais j’ai diminué de 70% ma pilosité. Pour info,j’ai quelques origines méditerranéennes donc cela vous donne un ordre de grandeur! Je compte bien vous faire un prochain bilan au bout de 6 mois. Je pense que je serai prête pour cet été grâce à mon ES-WH80 !

Enfin,une chose est sûre,cela me change la vie, je prends dorénavant plaisir à m’épiler et ça,je n’aurais jamais pensé le dire un jour !

Et vous, avez-vous franchi le cap ? Avez-vous des questions concernant l’épilation à la lumière pulsée?

épilation à lumière pulsée : mes conseils & mon bilan après 3 mois

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *